Utilisé dans le monde entier depuis la nuit des temps, l’arbre de vie représente une diversité de symboles selon les cultures et les religions. Partout dans le monde, l’arbre mythique revêt un caractère sacré. Aujourd’hui, il est surtout utilisé sur un bijou arbre de vie afin d’en apporter tous ses bienfaits à celui qui le porte.

Origine

Pour comprendre la signification de l’arbre de vie, il faut commencer par comprendre son origine.
Son origine exacte est pourtant difficile à établir puisque cette représentation ancestrale a traversé plusieurs civilisations.
Le plus ancien symbole de l’arbre a été retrouvé en Turquie lors des fouilles de Domuztepe. C’est en 7 000 avant Jésus-Christ qu’il se serait répandu à travers le monde. D’autres traces ont aussi été découvertes en 3 000 avant Jésus-Christ chez le peuple des Acadiens.
Son symbole a été présent aux quatre coins de la planète ; que ce soit dans les civilisations sud-américaines, d’Asie, du Moyen-Orient ou encore d’Europe. Même si chaque culture avait sa propre interprétation de l’arbre mythique, il a toujours revêtu un caractère sacré.

Les différentes croyances

L’arbre mythique est présent dans toutes les cultures. Pour chacune d’entre elle, une croyance différente lui est attribuée :

  • Chez les chrétiens : il symbolise avant tout la vie éternelle. À ce titre, il est mentionné à plusieurs reprises dans le texte de l’Apocalypse de Saint-Jean. Bien souvent, il est aussi assimilé à la croix du Christ. L’arbre donne des fruits alors que Jésus-Christ a donné sa vie pour les Hommes.
  • Dans la mythologie chinoise : l’arbre symbolise aussi la Renaissance puisqu’il relie les neuf sources du séjour des morts aux neuf cieux. C’est à travers lui que les médiateurs du ciel et de la terre montent et descendent.
  • Dans la mythologie indienne : l’arbre symbolise la sagesse. C’est ici que Bouddha se réfugie.
  • Dans la culture Navajo : l’arbre mythique représente la généalogie d’une famille. Bien souvent, il est représenté par une plante de maïs. Chacune de ses branches renvoie à une génération. Et au sein de chaque génération, des oiseaux sont attribués pour chaque membre.
  • Dans la culture égyptienne : c’est de cet arbre que les divinités Isis et Osiris sont sorties.
  • Dans la culture kabbale : l’arbre représente les lois de l’Univers, ainsi que le processus de création de l’Univers tout entier.
  • Chez les Celtes : l’arbre est un symbole de protection. Il fournit à la fois de la nourriture aux Hommes tout en leur procurant de la chaleur et un abri contre le froid ou les pluies. Outre les Hommes, les animaux et insectes y trouvent également refuge pour se protéger.

Dans la plupart des religions (islamique, juive, chrétienne, bouddhiste), l’arbre mythique est symbole de vie éternelle. C’est le cycle de la mort-résurrection qui est appréhendé à travers la perte de feuilles en hiver et leur réapparition au printemps.
Quelles que soient les croyances, l’arbre unit le monde du ciel et de la terre.

Les symboles

Les symboles de l’arbre mythique sont multiples.

L’un des premiers symboles est l’inter-connectivité. Tout est relié dans l’univers. Les racines sont profondément creusées et se répandent dans la terre, alors que ses branches s’élèvent vers le ciel pour accepter l’énergie solaire et lunaire.

L’arbre mythique est aussi synonyme de lien avec la famille. Les réseaux complexes de branches renvoient aux familles qui grandissent et qui s’étendent à travers les générations. Parallèlement, c’est aussi une image de fertilité, car les graines continuent de pousser.

Autre signification de l’arbre de vie : la force et la croissance. L’arbre s’élève haut dans le ciel en s’enracinant avec force et stabilité dans le sol. Il résiste à la tempête grâce à sa force, tout en continuant de croître.

C’est aussi un symbole d’individualité, puisque chaque arbre est unique. De même que chaque branche grandit à différents endroits dans différentes directions. C’est une croissance en tant qu’être humain qui est appréhendée ici avec des expériences propres qui nous font avancer dans des chemins distincts. À mesure que le temps passe, les branches cassent et repoussent. Tout comme les individus subissent des épreuves et s’en relèvent toujours plus forts.

L’arbre symbolise la renaissance et l’immortalité, comme l’on retrouve dans de nombreuses croyances et religions.

L’arbre mythique a aussi un rôle d’intermédiaire entre le ciel et la terre, entre le monde terrestre et le monde spirituel. Il puise son énergie à la fois dans la nourriture que la terre lui fournit, mais également par la lumière du soleil.

Homme et arbre de vie

L’arbre mythique est un signe d’épanouissement à la fois physique et spirituel.
Au niveau physique, c’est la terre qui apporte tous les nutriments et minéraux dont l’arbre a besoin pour vivre. Pour l’Homme, l’arbre est celui qui apporte les fruits nécessaires à l’alimentation.
Au niveau spirituel, c’est le soleil qui va apporter l’énergie suffisante pour se développer. L’Homme a aussi besoin de soleil pour se maintenir en vie et évoluer. C’est ici qu’il va puiser sa force.

Tout comme l’arbre de vie, l’homme est constitué de quatre éléments. En effet, l’arbre mythique puise sa nourriture dans la terre, son énergie du soleil, sa capacité de bouger du vent et de l’eau pour vivre. Le feu, l’air, la terre et l’eau constituent les quatre éléments indispensables. Chez les hommes, on les retrouve dans les organes. La terre représente les jambes, l’eau les intestins, l’air les poumons et le feu constitue la tête.

Les différentes parties

Symboliquement, l’arbre mythique est composé de trois parties : les racines, le tronc et la couronne. Ces trois parties représentent respectivement la terre, l’homme et le ciel.
Pour une interprétation individuelle de l’arbre mythique, il est possible de reprendre ces éléments.

Les racines représentent ce qui nous fait grandir. Elles sont notre base sans quoi, il est impossible d’avancer. Les racines sont nos forces, notre motivation et nos valeurs.
Le tronc représente notre expérience. C’est grâce à lui que nous en sommes là aujourd’hui.
La couronne peut être divisée en quatre parties :

  • Les grosses branches ; ce sont nos projets sur le long terme, les objectifs que l’on se fixe, nos aspirations et nos espoirs.
  • Les petites branches représentent davantage nos défis quotidiens.
  • Les feuilles sont nos ressources. Ce peut être par exemple les personnes qui nous entourent.
  • Les fruits et les fleurs : c’est ce que nous avons réussi à accomplir ; toutes nos réussites, les rencontres que l’on a fait et tous les événements qui ont influencé notre vie.