Votre corps est un peu malmené durant la grossesse mais aussi pendant l’accouchement, c’est notamment le cas du périnée. Il est indispensable de le remuscler et de reprendre contact avec votre corps. Pour cela, faire des séances de rééducation du périnée est plus que recommandé. Voici comment elles se déroulent.

Qu’est-ce que la rééducation du périnée ?

Lorsque vous quittez la maternité quelques jours après la naissance de bébé, la sage-femme va vous remet une ordonnance pour une dizaine de séances de rééducation du périnée. Elles peuvent être réalisées chez une sage-femme ou chez un kinésithérapeute à condition que ce dernier ait reçu la formation adaptée et soit doté du matériel nécessaire comme celui proposé par le spécialiste Promokiné.com.

Durant la grossesse, vos muscles se sont relâchés et les tissus distendus et le périnée n’échappe pas à la règle. Il s’apparente à une sorte de hamac qui est tendu entre le coccyx et pubis et se constitue de trois couches musculaires. Sous l’effet des hormones, le poids du fœtus ainsi qu’un étirement au moment de l’expulsion de bébé entraînent un fort relâchement. Il faut donc le remuscler pour éviter tout problème.

En effet, il sert de plancher à la vessie, au vagin et au rectum. S’il est relâché, il peut alors conduire à des fuites urinaires voire des pertes de gaz ou de matière fécale de manière involontaire. Ces désagréments se produisent généralement lorsque l’on tousse, rit, éternue ou lors d’un effort. La rééducation du périnée vise à éviter cela.

Toutes les femmes sont concernées par ces séances de rééducation périnéale même celles qui ont accouché par césarienne. Elles sont à commencer 6 à 8 semaines après l’accouchement, le temps que le corps se remette un peu et d’avoir votre retour de couche dont on vous parle sur astuce-sante.fr.

Concrètement comment se passe une séance de rééducation périnéale ?

Il existe plusieurs méthodes pour réaliser une rééducation du périnée. C’est le praticien qui décide celle qu’il met en place en fonction de l’état de votre périnée examiné lors de la première consultation. On distingue ainsi :

–          La méthode manuelle : Le professionnel effectue un toucher vaginal à la patiente en appuyant sur les faisceaux musculaires qui sont à travailler. Vous allez contracter de façon rapide et soutenue et durant un laps de temps déterminé en fonction des besoins. Cette méthode peut être utilisée seule si vous avez une bonne conscience de votre corps. Dans le cas contraire, elle sera combinée à d’autres.

–          La stimulation avec les sondes : Une sonde est introduite par voie vaginale et impulse un courant à une fréquence définie qui fait contracter et décontracter le périnée. Cette méthode de rééducation du périnée permet de soulager les douleurs grâce aux basses fréquences et de renforcer les muscles. La technique est particulièrement recommandée pour les femmes qui ont eu une déchirure ou une épisiotomie.

–          Le biofeedback : Cette méthode utilise également une sonde mais sans stimulation électrique. Lorsque vous contractez le périnée, vous pouvez visualiser la performance sur un écran où la courbe se dessine. Le but est que vous contractiez et relâchiez votre périnée de façon à toujours suivre cette courbe. Elle convient aux femmes qui n’ont pas conscience de leur corps.

Ces méthodes peuvent être combinées entre elles et sont associées à des exercices de remise en forme comme des abdominaux et des étirements.

Si la rééducation du périnée se déroule sur quelques séances seulement en cabinet, vous pouvez ensuite chez vous effectuer quelques exercices afin de continuer à le remuscler ainsi qu’adopter de nouvelles bonnes habitudes comme celles indiquées sur cette page.